Les risques naturels : les avalanches

La classe des CE2/CM1 a travaillé sur le thème des risques locaux. Comme beaucoup d’enfants à cet age-là commencent à bien savoir skier et à sortir des pistes balisées (toujours accompagnés d’un adulte) notre choix s’est porté sur les risques d’avalanche en montagne.

Nous avons alors établi un « catalogue » de questions que nous nous posions sur les avalanches. Il nous fallait ensuite des ressources fiables pour répondre à nos questions. Nous avons donc contacté la mairie et les pompiers. C’est finalement le sergent chef du centre de secours d’Aime, Christophe Dupuy qui est venu à l’école pour répondre à nos questions. Nous avions à faire à un vrai professionnel, car l’hiver, Christophe est pisteur-secouriste et maître chien. Après la théorie à l’école nous sommes allés sur le terrain pour pratiquer. En haut de la Grande Rochette, Christophe et Stéphane (un papa d’élève également pisteur-secouriste) nous ont accueillis pour nous initier à la recherche DVA. Nous avons pu manipulé le matériel nécessaire et faire des recherches.

Nous étions curieux de savoir si les adultes étaient bien conscients des risques et s’ils prenaient toutes les précautions en cas de ski hors-piste. Nous avons alors élaboré un questionnaire et l’avons fait passé à une soixantaine de personnes. Le résultat était surprenant : Parmi les personnes faisant du hors-piste il y en avait qui ne connaissaient pas les drapeaux d’avertissement des risques d’avalanches ou qui ne savaient pas se servir d’un DVA.

Nous avons appris énormément de choses en terme de sécurité et sur les avalanches en général et la tâche finale sera la présentation des panneaux faits en classe aux autres élèves de l’école.

Pendant notre travail il était important d’impliquer toutes les personnes pouvant apporter des explications et des exemples concrets, les parents et d’avoir une finalité, comme ici l’élaboration de panneaux d’information et leur présentation par les élèves.

Les partenariats de ce genre ont lieu dans d’autres domaines, par exemple avec l’intervention d’un éducateur sportif dans le cadre du rugby à l’école, une intervenante de l’école de musique, le partenariat avec la médiathèque d’Aime, la Maison des arts, etc. Cela permet d’ouvrir les enfants aux choses qui les entourent et de profiter d’un accompagnement plus complet.